Quels sont les métiers qui recrutent ?

Quels sont les secteurs qui recrutent ? Quels métiers sont les plus demandés ? Plusieurs études ont dévoilé les professions les plus recherchées en ce moment !

Le marché du travail est sans cesse en fluctuation et les métiers qui recrutent dans l’Hexagone changent au fil du temps. Pôle Emploi, LinkedIn, QAPA, HelloWork… Découvrez ce que concluent les différents rapports sur les secteurs qui se développent en France et la liste des métiers les plus recherchés !

Les métiers qui recrutent selon Pôle Emploi

Comme chaque année, Pôle Emploi a adressé en 2021 un questionnaire à près de 1,9 million d’établissements afin d’en savoir plus sur les besoins en recrutement des employeurs. Quels sont les professionnels les plus recherchés par les employeurs ? Pourquoi sont-ils si demandés ? L’étude BMO (Besoins en Main d’Œuvre) 2021 livre un état des lieux du marché de l’emploi.


Le secteur des services à la personne au premier plan

Premier constat de l’enquête BMO de Pôle Emploi pour 2021 : les professionnels des services à la personne font partie de ceux que les employeurs recherchent le plus.

Parmi ces métiers, plusieurs catégories particulières sortent du lot :

  • les aides à domicile

  • les assistants maternels

  • les employés de maison et le personnel de ménage

  • le personnel soignant et hospitalier comme les aides-soignants et les infirmiers

Les projets de recrutement en lien avec ces métiers sont en augmentation notable depuis 2018. Les raisons principales de ce besoin crucial ? Les turn-overs sont particulièrement importants pour ces métiers. Mais il faut également prendre en compte la pénibilité de certains de ces emplois. D’autres facteurs jouent aussi un rôle comme les contraintes horaires ou encore les bas salaires, souvent problématiques pour la vie de famille.

Pôle Emploi : top 10 des métiers qui recrutent

Si les métiers du service à la personne sont très recherchés, d’autres secteurs sont également riches en recrutement. En effet, le domaine de la restauration reste, comme toujours, le premier en besoin de recrutement.


Les métiers de l’agriculture se font également une place dans le classement des 10 professions les plus recherchées.

Vous voudriez vous orienter vers un emploi riche d’opportunités ? Voici ci-dessous le top 10 des métiers qui recrutent le plus en 2021 d’après Pôle Emploi, et les formations pour y accéder.


1. Viticulteur

Fierté française, le terroir viticole manque visiblement de professionnels dans l’Hexagone. Et pour cause, le métier de viticulteur, comme celui plus général d’agriculteur, se révèle être pénible et difficile.

En effet, ce travailleur de la terre ne s’occupe pas seulement des vignes durant les vendanges, comme certains pourraient le penser, mais bien toute l’année. Ce dernier doit en effet d’abord cultiver la vigne, la récolter, puis fabriquer le vin afin de le commercialiser. Entre son bureau, son champ et sa cave à vin, le viticulteur exerce un métier des plus polyvalents.

Les formations pour devenir viticulteur

Les formations de niveau CAP :

  • Brevet Professionnel Agricole (BPA) Travaux de la vigne et du vin

  • Certificat d'Aptitude Professionnelle (CAP) Agricole Métiers de l’agriculture

Les formations niveau bac :

  • Baccalauréat professionnel Conduite et gestion de l’entreprise vitivinicole

  • Bac pro Technicien conseil vente en alimentation, option vins et spiritueux

  • BP Responsable d’entreprise agricole

Les formations en bac+2 d’agronomie :

  • BTSA Viticulture œnologie

Les formations en bac+5 d’agronomie :

2. Agent d’entretien de locaux

L’agent d’entretien des locaux a, comme son nom l’indique, pour mission d’assurer le nettoyage des lieux. Il peut travailler seul ou en équipe, et doit toujours respecter son planning de travail. Il arrive que ce dernier doive utiliser un certain nombre de matériels automatiques pour une meilleure efficacité de son travail.

Au cours de sa mission, l’agent de service doit faire attention à ne pas perturber les résidents ou le personnel des locaux, mais aussi à n’endommager aucun matériel (meubles, etc.).

Les formations pour devenir agent d’entretien

Plusieurs formations diplômantes de niveau V et de niveau IV permettent de se former à la profession d’agent de service des locaux :

  • le CAP Maintenance et hygiène des locaux

  • le Brevet d'Etudes Professionnelles (BEP) Métiers de l’hygiène

  • le Bac professionnel Hygiène et environnement

3. Serveur en café restaurant

Métier le plus recherché de la restauration, les missions du serveur, aussi appelé « garçon de café » est de prendre les commandes des clients, de les servir, mais aussi d’encaisser et de débarrasser les tables. Ce dernier peut également préparer les boissons.

Comme d’autres métiers de la restauration et de l’hôtellerie, le métier de serveur en restaurant ou en café nécessite beaucoup de vivacité et d’énergie afin de tenir le rythme intense du service.

Les formations pour devenir serveur

Les formations pour devenir serveur sont les suivantes :

  • CAP Commercialisation et services en hôtel café restaurant

  • Mention Complémentaire Employé barman

  • MC Sommellerie

  • Bac pro Commercialistion et services en restauration

4. Aide de cuisine

Premier échelon des métiers de la cuisine et de la restauration, l’aide-cuisinier se doit d’être très polyvalent. De fait, il exécute des tâches très diverses, allant de la préparation des ingrédients au dressage dans les assiettes, en passant par le rangement des produits en réserve et en chambre froide, ainsi que le nettoyage et la plonge.

Aussi appelé commis de cuisine, ce professionnel débutant de la gastronomie acquiert une grande partie de son expérience à ce stade de sa carrière, et peut alors envisager par la suite de se spécialiser en pâtisserie, en rôtisserie, en saucerie, etc.

Les formations pour devenir aide-cuisinier

Pour devenir aide-cuisinier, la formation diplômante devra s'effectuer via un CAP ou un baccalauréat comme les cursus suivants :

  • CAP Cuisine

  • CQP Commis de cuisine

  • Bac pro Cuisine

Il est aussi possible de poursuivre ses études dans l'enseignement supérieur, en bac+2 cuisine comme en BTS Restauration Hôtellerie (Brevet de technicien supérieur).


5. Agriculteur salarié

S’il est courant de pratiquer le métier d’agriculteur à son compte, il est aussi possible d’être salarié agricole. Polyvalent, celui qui est aussi appelé « ouvrier agricole » effectue de nombreuses tâches d’entretien, de production, de suivi ou même d’administration.

Il peut exercer en élevage, en maraîchage, mais aussi en exploitation laitière.

Les formations pour devenir agriculteur salarié

Alors que la profession de salarié agricole ne nécessitait pas de formation auparavant, désormais il faut être au moins titulaire d’un diplôme de niveau V ou IV tel que :

  • CAP Agricole Métiers de l’agriculture

  • CAP Agricole Agricultures des régions chaudes

  • Bac pro Conduite et gestion de l’exploitation agricole

Il est aussi possible de poursuivre sa formation jusqu’en bac+2 d’agronomie comme en :

  • BTS Agronomie productions végétales

  • BTS Analyse, conduite et stratégie de l’entreprise agricole

  • BTSA Productions animales

6. Animateur socioculturel

Travaillant dans des structures très variées comme les centres de loisirs, les médiathèques, les foyers de travailleurs, les maisons de quartier ou encore les MJC, l’animateur socioculturel a pour mission de favoriser les échanges et faciliter l’expression et la socialisation des individus.

Son cœur de cible : les enfants, les adolescents, les travailleurs, mais aussi les personnes âgées et les personnes en situation de handicap.

Les formations pour devenir animateur socioculturel

Au niveau IV et V, il est possible de suivre les formations de :

  • BAPAAT (Brevet d’Aptitude Professionnelle d’Assistant Animateur Technicien)

  • BP JEPS (Brevet professionnel de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport)

Il est toutefois conseillé de poursuivre ses études jusqu’en bac+2 voire bac+3 pour bénéficier d’une bonne insertion professionnelle avec un diplôme comme ceux-ci :

  • BUT CS (Bachelor universitaire de Technologie Carrières Sociales), ex-DUT CS, option Animation sociale et socioculturelle (ASSC)

  • DEJEPS (Diplôme d’État de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport)

  • Licence pro Médiation

  • etc.

Il est aussi possible de poursuivre ses études jusqu’en master professionnel dans l’accompagnement et le développement social, économique ou culturel. Pour encore plus de professionnalisation, ces cursus peuvent se réaliser via une formation en alternance, en signant un contrat pro ou un contrat d'apprentissage avec une entreprise ou un organisme d'accueil.


7. Aide-soignant

Rouage essentiel des métiers du soin, l’aide-soignant apporte hygiène et confort aux patients hospitalisés. En effet, en hôpital, en clinique, en centre d’accueil ou même à domicile, c’est lui qui se charge des tâches essentielles à effectuer : toilette, habillage, repas, mais aussi soins de base comme la prise de pouls, de température ou encore de médicaments.

Bras droit de l’infirmier, il apporte aussi un soutien moral et psychologique aux patients.

Les formations pour devenir aide-soignante

Afin de devenir aide-soignant, il est nécessaire de décrocher le Diplôme d’État d’aide-soignant (DEAS).


8. Aide à domicile ou aide ménagère

Dédiée aux personnes âgées ou aux personnes handicapées, l’aide à domicile intervient afin d’exécuter des missions que les individus ou les ménages ne peuvent plus ou n’ont plus envie d’effectuer : faire les courses, s’habiller, préparer le repas ou faire le ménage.

L’aide ménagère ou à domicile n’a pas seulement une mission matérielle. En effet, elle exerce également un accompagnement moral et social en entretenant des liens sociaux avec les personnes chez qui elle exerce.

Les formations pour devenir aide à domicile

Il existe plusieurs cursus de niveau IV et de niveau V pour se former à la profession d’aide à domicile :

  • CAP Assistant technique en milieux familial et collectif

  • CAP Petite enfance

  • BEP Carrières sanitaires et sociales, mention complémentaire Aide à domicile

  • Diplôme d’État Auxiliaire de vie sociale

  • Bac pro Proximité et vie locale

  • Bac pro ASSP (Bac professionnel Accompagnement, soins et services à la personne)

9. Manutentionnaire

Pouvant travailler dans différents secteurs, notamment dans la logistique, le transport et la grande distribution, le manutentionnaire est chargé de déplacer, porter et emballer les produits.

Il utilise régulièrement des engins motorisés (grue, chariot, élévateur, transpalette…), mais aussi non motorisés (diable, sangles, palan…). Manutentionnaire cariste ou agent de magasinage, il se doit d’être soigneux et prudent avec la marchandise, et nécessite une certaine force pour le port de certaines charges très lourdes.

Les formations pour devenir manutentionnaire

Pour devenir manutentionnaire ou ouvrier non qualifié de magasinage, il est possible de suivre une semaine de formation pour obtenir un CACES (Certificat d’Aptitude à la Conduite en Sécurité). Vous pouvez aussi décrocher un CAP d’entreposage et de messagerie si vous voulez accéder au poste de magasinier.



A vous de jouer et de trouver votre voie ! Bonne chance de la part de toute l'équipe AABC Conseil :)



6 vues0 commentaire